Janvier 2020

Décider sous stress modifie le processus décisionnel. Sous stress, nous avons tendance à prendre des risques inconsidérés. Décider sous l’emprise de la peur a tendance à nous pousser à l’inaction ou à l’indécision.

Lors des séminaires que j’organise autour de la décision, nous déployons parfois un escape game dans lequel tous les stagiaires se trouvent plongés dans une ville en pleine crise. Nous observons alors les réactions des uns et des autres, la capacité du groupe à décider juste, pour maîtriser l’environnement durant la recherche hypothétique du vaccin.

La vie réelle a ici dépassé la fiction et d’un point de vue décisionnel, la mise en oeuvre des décisions sera sans doute intéressante à analyser. L’avenir n’est pas écrit.

Néanmoins deux décisions me semblent marquantes et ne pourront être taxées d’indécision.

  • l’extension de la mise sous quarantaine de 13 villes qui impacte 40 millions

d’ habitants

  • la construction d’un hôpital de 25000 m² à livrer sous 10 jours !

Que vous inspirent ces deux décisions ?